Blog:2021-07-10

De AnimalZooFrance
Aller à la navigation Aller à la recherche

Ceci est la première entrée de ce blog.
Nous sommes le samedi 10 juillet 2021.
Comme vous avez du le voir sur la page d'accueil, une instruction judiciaire est en cours contre AnimalZooFrance, faisant suite à une plainte de l'association Animal Cross et de son prédident, Benoit Thomé.

L'instruction étant en cours, il y a en France le secret de l'instruction (même si elle n'existe pas dans les faits, on est tous d'accord, comme l'actualité récente sur le Ministre de la Justice [1]).
Mais pour le petit peuple, comme moi, elle s'applique, et la justice n'hésitera pas à me poursuivre si je vous en dévoile trop.

Je vais simplement vous dire que dans une instruction judiciaire standard, on retrouve à peu prêt toujours les mêmes éléments :

  • plainte contre X
  • plainte contre X avec constitution de partie civile
  • saisi de la plainte par un juge d'instruction
  • enquête judiciaire
  • commission rogatoire du juge d'instruction
  • garde à vue
  • perquisition
  • ordonnance de non lieu (innocent) ou pourvoie en correctionnel (si suspicion)


Il existe en France une mesure moins coercitive qu'est l'enquête préliminaire, mais qui n'a pas été utilisée ici, les faits reprochés étant d'une "extrême gravité" (et je pèse mes mots).

Je ne pense pas violer le secret de l'instruction en expliquant qu'il y a eu une plainte contre X de la part d'Animal Cross.

Je ne dirais rien d'autre concernant une éventuelle garde à vue ou perquisition. Vous vous doutez que si je parle aujourd'hui, ce n'est pas parce qu'un véhicule de gendarmerie est venu faire demi-tour devant mon domicile.
Imaginons qu'il y ait eu perquisition', je n'aurais pas le droit de vous dire quels éléments auraient été susceptibles d'avoir été saisi.
Je peux simplement vous expliquer que dans tous les cas où un moyen de communication numérique existe (Internet), les téléphones et disques durs, clefs usb etc sont saisis par la justice.

La technique du cocotier[modifier]

Comme je ne peux pas vous parler de l'instruction en cours, je vais vous parler du principe de la plainte contre X.
Si vous portez plainte contre une personne de façon nominative, ou contre un site web, et que votre plainte ne débouche sur rien (parce qu'il n'y a rien à condamner au final), la personne ou l'entité contre qui vous avez porté plainte peut porter plainte en retour contre vous pour diffamation[2].
Dans le cadre de la plainte contre X, il n'y a aucun recours possible. Dès lors qu'un juge d'instruction lance une enquête, si vous êtes pris dans le filet, vous ne pourrez rien faire en retour.
C'est la justice à la française.
L'idée, une fois les personnes en garde à vue, c'est de secouer le cocotier de leur vie : analyser leurs téléphones, leurs disques durs, ainsi que tout documents trouvés au domicile lors de perqusitions.
Tout ce qui tombe du cocotier peut faire l'objet d'une nouvelle procédure si le juge d'instruction le désire.
Si vous achetez régulièrement du canabis à un ami et que ces échanges se font par SMS, soyez sur que votre revendeur sera inquiété.
Si vous avez des photos ou des écrits expliquant que vous aimez bien besognez votre chèvre en rentrant d'une journée de travail, cela peut faire l'objet d'une nouvelle procédure.
Ceci, même si la plainte initiale ne concerne pas ce sujet.
Comme le dirais Adolfo Ramirez :


Un monde de solitude[modifier]

Quand ça va, pas j'ai besoin d'écrire. C'est en écrivant que je me sens libre, que j'arrive à organiser mes pensées.
La solitude. La solitude c'est peut être le pire moment que j'ai vécu dans cette histoire. Le sentiment d'être un pariat, d'être rejeté par l'ensemble des amis que j'avais.
"On t'avait bien dit de ne rien faire ! que tout ceci allait nous retomber dessus ! que tu allais perdre tes animaux !"'
Voilà le genre de phrases auxquelles j'ai du faire face.

Premières impressions...[modifier]

Ma première impression a été "je suis seul au monde, j'ai fais une connerie, j'ai mis tout le monde dans la merde".
Quand une personne que vous connaissais depuis plus de 15 ans vous explique qu'elle risque de perdre ses animaux à vie à cause de vous, ça fait un choc.

"Please, ne viens pas. Je ne veux pas de problèmes (au cas où tu dois surveillé). Merci courage A+."

Message d'un "ami" vieux de 15 ans

Je n'arrive pas à encaisser cette phrase.
Je devais voir un ami le week end dernier. Une personne que je connais depuis 2005.
Cette dernière phrase, dans une discussion privée, me fait encore mal au coeur.
Puis plus rien.
C'est un sentiment horrible que celui de l'abandon.


Et de là, les questions se sont enchainées, me conduisant sur la crête d'un équilibre précaire : d'un côté le gouffre "c'est ma faute", de l'autre "je cherche des excuses pour avoir bonne conscience".
Il aura fallut plus d'une semaine pour réussir à avancer sur cette crête.
Plusieurs questions :

  • Comment une personne peut ignorer, à l'heure actuelle, qu'on peut être la cible d'une garde à vue ou d'une perquisition, pour cause de zoophilie ?
  • Comment une personne peut craquer et répondre à toutes les questions d'un OPJ et signer sa déposition, alors que cela fait des années que je mets en garde, j'ai même écris un guide de bonne conduite en cas d'ennuis judiciaire ici même il y a plusieurs années.
  • Est ce que si je n'avais jamais fais ce site/wiki, la situation aurait été, à terme, différente ?
  • Comment une communauté peut vivre de façon cachée, sans avoir envie de faire valoir ses droits, et en vouloir à ceux qui essaient ?
  • Que penser de ces personnes qui ont prit le bon et laissé le moins bon ?
  • Comment me défendre ? Comment faire falloir mes droits face à ces fausses accusation
  • Comment gérer ce sentiment d'injustice sans sombrer dans la violence verbale ?

... parfoit trompeuses[modifier]

La réaction d'une personne a réussi à semer le doute en moi.
Et je dois avouer que c'était une erreur. Ce sentiment de solitude avait été généré par la réaction d'une personne.
C'était celle en qui j'avais le plus confiance, et sa réaction a occulté la réaction des autres personnes, à qui je présente aujourd'hui mes excuses.
C'est extrêmement rare que je présente des excuses, je dis toujours que c'est trop simple, et qu'il est plus difficile d'assumer ses erreurs sans rien dire que de présenter des excuses.
Une personne, puis une seconde, une troisième... J'ai essayé de mettre en place un lieu où l'on puisse se retrouver de façon sécurisée. Encore une baffe dans la gueule, sévère celle là, que j'ai eu du mal à encaisser.
Mais encore d'autres soutiens. Sincèrement, il m'a fallut du temps pour ouvrir les yeux, et savoir que même si des personnes ne veulent pas risquer leur vie pour moi, plusieurs sont solidaires, et me soutiennent.
Il n'y a pas des dizaines de personnes, mais une poignée, mais ça suffit pour me remettre debout.
Je crois que je n'oublierais pas ces personnes de sitôt.
J'avais déjà entendu dire que c'est dans la galère qu'on compte ses vrais amis. J'ai découvert cette dernière semaine que c'était vraie, et que ça fait mal lorsqu'on découvre que les personnes à qui ont faisait le plus confiance sont celles qui fuient le plus vite, et que c'est parfois celles qu'on ne pensait pas qui restent finalement pour nous épauler.

L'image du débarquement[modifier]

C'est l'image qui m'est de suite venue en tête lorsque j'ai tenté d'exprimer la sensation que j'avais vis à vis de la communauté zoophile : celle du débarquement.
Nous sommes une dizaine, à marcher sur la plage du débarquement, en espérant de pas attirer l'attention.
Je risque de prendre une balle en pleine tête, mais je fais comme si de rien était.
Parfois, on voit un ami tomber, pris pour cible par un nazi. On ne fait rien, on a un peu de compassion, de façon temporaire, mais on continue d'avancer. Après tout, chacun sa croix.
Il y a ce moment, où un véritable ami, avec qui on marchait depuis pas mal de temps, se prend une balle et est blessé. Quelqu'un fait demi tour pour essayer de l'aider. "Quel inconscient, ce qu'il fait ne sert à rien" se disent les autres.
- "Aidez moi ! vous voyez bien qu'il est touché, qu'il a besoin d'aide !"
- "On t'avais dis de pas trainer... Démerde toi, je veux pas être mélé à tes histoires ! moi, j'avance !"

Il y a des personnes qui vivent tranquillement là, qui se baladent sur la plage, et qui espère qu'un obus ou une balle perdue ne les touche.
Comment peut on être à ce point aveugle ? Comment peut on penser vivre de façon cachée, en espérant qu'aucun éclas ne nous touche ? Toute sa vie ?
Nous avons déjà eu des retours d'expérience sur ce genre de cas, que ce soit des emmerdes directs ou indirectes.
Il y a le cas de cet américain, Kenneth Pinyan[3], plus connu sous le pseudonyme de Mister Hand, qui est mort suite à une relation avec un étalon.
L'enquête a mis à jour une communauté de zoophiles, qui vivaient jusque là dans l'ombre. Cela aurait pu, cela peut arriver à la communauté zoophile française.
Des photos prises par un zoophile, qui subirait une fouille de contrôle à un poste douanier, des douaniers qui tomberaient sur ces photos "c'est qui sur les photos ?"
Une rencontre, qui tourne mal, comme avec Aline, chasseuse auto-proclamée de zoophiles, entre 2013 et 2016.
Cette retraitée s'est mise en tête de traquer les zoophiles via des petites annonces sur Internet. Il y a eu des plaintes, des perquisitions, mais aucune condamnation (la zoophilie n'était pas encore illégale dans notre pays)



Bref, de mon point de vue, les risques possibles sont tellement vastes, qu'il est complètement stupide de croire qu'on peut vivre notre vie normalement, sans jamais être découvert.

L'erreur du "on"[modifier]

On m'a fait remarquer, ces derniers jours, que j'avais mis pas mal de personnes dans la merde, en parlant en leur nom.
Il est vrai que bien que je sois, depuis un long moment, la seule personne qui rédige les articles sur ce wiki, j'ai toujours tendance à vouloir parler au nom de toute la communauté.
Pour plusieurs raisons, les principales étant que ce wiki est né à une époque où la communauté faisait bloc, et que certains arguments ont tendance à être pris plus sérieusement si on les présente comme provenant d'une communauté et non pas d'un individu isolé.
Dont acte, cette remarque est justifiée, et même si elle ne change rien à mes écrit et à mes futurs propos sur ce wiki, je vais le plus possible ne parler qu'en mon nom.