Blog:2021-07-12

De AnimalZooFrance
Aller à la navigation Aller à la recherche

Des méthodes de terroriste (suite)[modifier]

Je continue la rédaction du billet d'hier soir, à propos des méthodes de terroriste.
La mésaventure que je viens de subir suite à l'instruction judiciaire que j'ai sur le dos m'impose de faire attention pour la suite.
Le nom de domaine ne doit pas permettre de remonter jusqu'à moi. Il faut donc un système de paiement anonyme.
En France, il y a la possibilité d'utiliser des cartes bleus de façon anonyme (les cartes PCS par exemple) mais leur activation nécessite l'envoie d'un code et la réception d'un SMS.
Il faut donc une carte SIM anonyme.
Dans notre chère patrie des droits de l'Homme, il n'est plus possible depuis plusieurs années, d'obtenir une carte SIM de façon anonyme. Il y a obligation de laisser son identité.
Même des opérateurs comme lybérapay y sont contraints.
Je crois avoir entendu dire que cet opération de téléphonie mobile est plutôt "léger" sur la vérification des éléments d'identité fournis.


Est ce que vous vous rendez compte de la procédure qu'il faut suivre pour parler de zoophilie dans notre pays, sans être inquiété par les militants de la cause animale ???

Une lueur d'espoir[modifier]

La pire crainte dans l'instruction qui est en cours, c'est que mes coordonnées soient remises à Animal Cross.
Nous savons tous que les militants de la cause animale savent parfois s'affranchir du droit pour un combat qu'ils pensent juste.
Le risque d'une opération commando à mon domicile, alors que je suis absent (on a tous besoin de travailler ...) est quelque chose qui me terrorise.
Incapacité de retrouver les auteurs de ces actions, mais, pire encore, impossibilité de retrouver les animaux volés et placés dans des familles d'accueil complaisantes.

J'espère que nous n'arriverons pas là.
Une lueur d'espoir réside dans le Code Pénal.
De ce que j'ai pu en comprendre (mais je suis toujours en attente de la validation par un avocat pénaliste, pour le moment je n'en ai pas trouvé, si vous en connaissez un : voir la page "J'embauche un avocat pénaliste), l'accès au dossier de l'instruction est conditionné par plusieurs points :

  • L'accès au dossier d'instruction n'est possible que par la personne qui est auditionnée par le juge d'instruction (témoin assisté ou mis en exament seulement, un témoin simple n'a pas accès à ce dossier et ne peut pas être auditionné avec un avocat)
  • L'accès au dossier est possible par l'avocat de la partie civile (ici l'avocat d'Animal Cross) seulement s'il y a déjà eu une audition, ou si la partie civile elle même est auditionnée
  • Dans tous les cas, l'accès aux éléments du dossier est conditionné par l'article 114[1] du code pénal :
Après la première comparution ou la première audition, les avocats des parties ou, si elles n'ont pas d'avocat, les parties peuvent se faire délivrer copie de tout ou partie des pièces et actes du dossier.
[...]
Le juge d'instruction dispose d'un délai de cinq jours ouvrables à compter de la réception de la demande pour s'opposer à la remise aux parties de tout ou partie des copies demandées ou de leurs reproductions par une ordonnance spécialement motivée au regard des risques de pression sur les victimes, les personnes mises en examen, leurs avocats, les témoins, les enquêteurs, les experts ou toute autre personne concourant à la procédure.

Il y a donc une lueur d'espoir que mes coordonnées (et d'autres, mais j'ai dis que je ne parlais plus que de moi sur ce site[2]) ne soient pas diffusées à Animal Cross...


La zoophilie : une orientation sexuelle ?[modifier]

Comme je l'ai déjà exprimé dans la page "J'embauche un avocat", si jamais mes coordonnées venaient à fuiter, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour me défendre et attaquer en retour.
Si jamais il y a moyen de démontrer que la zoophilie est une orientation sexuelle, alors toute la traque faite par Animal Cross voir Aline, tomberait sous le coup de la loi pour incitation à la haine envers une personne en raison de son orientation sexuelle.

Je rappelle ici que La zoophilie n'est PAS interdite en France.
Seules les sévices de nature sexuelle sur des animaux domestiques ou tenus en captivité le sont.
Si vous ne comprenez pas ce que ça signifie, je vais faire le parallèle avec l'homosexualité : l'homosexualité n'est pas illégale, par contre, les agressions sexuelles le sont.
On a le droit d'être hétérosexuel ou homosexuel mais pas de violer quelqu'un.
Pour la zoophilie c'est pareil. C'est pour cela qu'AnimalCross a tenté de faire passer des amendements allant dans ce sens dans la Proposition de Loi, qui ont heureusement, et en tout logique, été retoqués par les députés fin janvier.
Si cette association souhaitait faire interdire tous les rapports sexuels avec des animaux, avec ou sans pénétrations, c'est bien que c'est actuellement légal. CQFD.
Je vais même allez plus loin : la loin interdit les sévices de nature sexuelle sur les animaux domestiques ou tenus en captivité.
Si vous avez envie d'aller sodomiser un sanglier sauvage, libre à vous, personne ne pourra vous poursuivre...
Je le répète donc : "La zoophilie n'est PAS interdite en France".

Et si je trouve, si on trouve, le moyen de démontrer que la zoophilie est considérée comme une orientation sexuelle alors plus personne ne pourra lancer de croisade comme l'a fait Animal Cross l'année dernière.

Pour mémoire, Aline, la traqueuse de zoophiles qui a travaillé avec AnimalCross, a traqué les zoophiles en ligne entre 2013 et 2016.
Cette dame savait que ce n'était pas illégal. Elle a donc lancé, avec l'aide de la SPA de Paris, des plaintes contre plusieurs personnes, il y a eu des perquisitions, mais jamais personne n'a été poursuivi (logique, c'est pas illégal...)
Mais cela s'apparente pour moi à un véritable harcèlement de personne à cause de leur orientation sexuelle...

Vous pouvez retrouver la retranscription du récit d'Aline sur sa traquet et les plaintes sur la [page dédiée].
Voici un extrait de ses propos :

Voici quelques petites annonces qui ne sont pas forcément les plus gores, je vous cite :
[...]
- "Couple, elle jolie blonde, lui libre d'esprit, cherche couple possédant chien de grande taille". Pourquoi grande taille, parce que qui dit grande taille dit grand sexe "pour jeu, après pénétration de elle et lui.
- "Couple, ouvert d'esprit, pour relation avec chien, nous recherchons copine adepte zoo ou prete à essayer."
[...]
Ma façon de procéder, je pense qu'elle se rapprochait de celle des policiers et gendarmes en matière de cybercriminalité, sauf que je ne suis jamais allé aux rendez vous fixés, bien sur, et je n'ai jamais incité à commettre l'infraction, qui est la première règle à tenir dans ce cas là.
Alors voici quelques exemples de harponnage, dont les identités et les lieux ne seront pas cités.
[...]
Autre : DC : Il a passé une trentaine d'annonces, indiquait être un libertin, comme sa compagne, qui elle ne souhaitait pas participer, selon ses écrits, le lieu se trouvait dans sa maison, je cite: "Recherche femme, age indifférent, voulant gouter à la zoo, annonce sérieuse. Vous reçois dans un cadre agréable, et met à disposition mes 2 chiens", que j'ai trouvés sur Facebook après, "Labrador croisé Husky, et petit loup blanc".
Donc une plainte a été déposée auprès du TGI de Toulouse, a été classée sans suites, au motif que "les faits n'ont pu être clairement établis par l'enquête: la saisi des ordinateurs n'avait révélé aucune photo du couple pratiquant la zoophilie".

Aline s'attaque donc à des annonces qui n'ont rien d'illégal rappelons le.
Elle a réussi, avec son harcèlement, à aller jusqu'à le saisi de l'ordinateur de personnes qui étaient intéressées par la zoophilie ! Alors que ce n'est pas illégal !

Affaire à suivre donc ...

Une curieuse interview[modifier]

La proposition de loi 3361, déposée en décembre 2020, contenait un article et des amendements ultra répressifs contre la zoophilie.
Suite à cette proposition de loi, j'ai eu 2 demandes d'interview, en tant que responsable d'AnimalZooFrance.com, pour avoir mon point de vue sur cette proposition de loi.
La première provenait d'un étudiant en journalisme, qui souhaitait réaliser un podcast pour un devoir de l'école. Tout s'est bien passé.
Mais la seconde m'a paru à l'époque un peu curieuse. Mes mésaventures actuelle avec la justice m'ont fait relativiser cet interview, qui contient des questions assez "dérangeantes" après coup.
Vous pouvez retrouver l'intégralité de cette interview sur cette page, et je vous présente ici les passages troublant.
Après vérification, il s'avère que ces personnes soient bien des étudiants en école de journalisme.
Je laisse quand même cette partie sur ce Blog, parce que les réponses que je donne peuvent être intéressante.